Rechercher
  • kurtischampion

Bourse d'innovation en recherche du CDTRP - Faire compter chaque îlot pancréatique

Dernière mise à jour : juil. 23


Nous remercions le CDTRP pour leur soutien dans notre projet, ainsi que Monia Rekik, Jean Ruel & Nicolas Proulx en tant que patients partenaires. Nous travaillons sur un dispositif pour améliorer la survie des îlots transplantés!


Resumé:

Le diabète de type 1 (DT1) est une maladie auto-immune causée par la destruction des cellules bêta productrices d'insuline du pancréas. L'insuline régule la glycémie. Même avec une surveillance régulière de la glycémie et une administration d'insuline, les personnes atteintes de DT1 éprouvent des difficultés importantes à contrôler leur glycémie. Une glycémie basse peut entraîner une perte de conscience et même la mort, tandis qu'une glycémie élevée est associée à des complications à long terme telles que les maladies cardiaques, la perte de sensibilité dans les extrémités et la perte de vision. Au lieu de remplacer l'hormone insuline, les cellules bêta productrices d'insuline peuvent être remplacées par une procédure appelée transplantation d'îlots. La transplantation d'îlots permet d'éviter le recours à l'insuline chez 70 % des receveurs pendant au moins 2 ans et réduit les risques d'hypoglycémie pendant plusieurs années. Malheureusement, cette thérapie n'est pas accessible à la plupart des personnes atteintes de DT1 en raison de l'approvisionnement limité en cellules des donneurs d'organes. De plus, les receveurs de greffe d'îlots de Langerhans doivent prendre des médicaments immunosuppresseurs pour le reste de leur vie après la procédure, ce qui augmente les risques d'infection et de cancer. L'objectif de ce projet est de concevoir un dispositif de transplantation qui pourrait être combiné avec une variété de sources de cellules d'îlots, augmentant l'accès à la thérapie. Ce dispositif d'encapsulation d'îlots protégerait également le greffon du système immunitaire, évitant ainsi la nécessité d'une suppression immunitaire. Enfin, le dispositif serait récupérable en cas de complications. Alors que d'autres dispositifs d'encapsulation sont en cours de développement, une caractéristique unique de notre nouveau dispositif est l'optimisation de la survie du greffon via l'oxygénation des îlots à court et à long terme.



2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout